Terminaux, Opérateurs, OS, Objets Connectés

Terminaux, Opérateurs, OS, Objets Connectés

Les news qui font le buzz’iness de la mobilité cette semaine.

Sur le front des terminaux, deux études nous confirment deux tendances :

1- Les ventes de tablettes avec carte SIM progressent dans le monde, surtout dans les pays émergents.
C’est le besoin d’être connecté en permanence qui fait que la connexion WI-FI est aujourd’hui moins adaptée aux attentes des clients. D’autant plus, que les écarts de prix entre les modèles avec et sans carte SIM est de plus en plus faible.

2- On va vers une disparition des achats de smartphones subventionnés par les opérateurs…C’est du moins ce qu’affirme l’un des hauts responsables de AT&T, acteur leader aux Etats Unis où le marché est, comme en France, largement subventionné. Rien de nouveau sous le soleil, si ce n’est que derrière cette tendance, c’est tout le marché des smartphones qui risque de connaître un retournement de situation. Certes les smartphones low-cost ont une belle carte à jouer, mais :

Les smartphones haut de gamme seront les 1ers à souffrir, eux qui sont gros contributeurs de marge.
– C’est tout le marché du renouvellement qui risque de baisser, quand les consommateurs n’auront plus tout ce discours, ces offres et ces incentives qui incitent à changer d’appareils pour un modèle plus performant…

Une étude récente nous donne la répartition des parts de marché sur T1 entre les différents OS en France, dont il faut retenir 4 chiffres :
Les smartphones représentent 81,1% des ventes de téléphones mobiles
ANDROID prend 68.6% du marché (contre 66.6% l’an dernier)
–  IOS perd 2 points, et passe à 17,9% de PdM
Windows Phone marche bien dans l’hexagone (mieux qu’ailleurs en Europe), avec un joli 12% de PdM (soit +1,9%)

Côté opérateur, il y a du travail à faire pour convaincre les français d’adopter le paiement sans contact ou avec son smartphone.
Le ministère de l’économie a lancé un sondage dont les résultats sont éloquents : 7 personnes sur 10 qui n’utilisent pas le paiement sans contact n’ont aucune intention de s’équiper de ce moyen de paiement, et 82% des personnes interrogées ne comptent pas utiliser les applications mobiles qui permettent le payer sur Internet avec un smartphone.
Pourquoi ? Risque de fraude ou de piratage, et complexité technologique du processus de paiement.

Le succès de l’Internet des Objets est déjà là….dans le business to business.
Avant de trouver ses logiques de marché vers le consommateur final, lequel est encore circonspect et veut nettement faire le tri entre gadget et produits vraiment utiles, les acteurs de l’IdO ont déjà trouvé un marché extraordinairement porteur : celui du business to business.
En effet, mettre des capteurs partout sur une chaine de production et d’approvisionnement, permet aux industriels des améliorations de sécurité, de productivité, des économies d’énergie et de coût de maintenance, des analyses prédictives qui permettent d’éviter des pannes couteuses… Dans quasiment tous les secteurs de l’industrie avec des perspectives de gains financiers qui justifient très largement l’investissement initial nécessaire.

C’est l’industrie 4.0 ! Le marché global est estimé à us$ 10 milliards, et les services associés à 70 milliards €. L’offre B2C peut attendre…quelques temps.



Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l'actualité mobile.

Merci de vous être abonné(e) à la newsletter !