Le smartphone peut-il remplacer le cash ?

Smartphone et argent

Le smartphone peut-il remplacer le cash ?

Avant dans nos poches de jean il y avait des pièces de monnaie et des clefs de voiture, aujourd’hui il n’y a plus que notre téléphone qui nous permet de payer, débloquer une trottinette électrique et quoi d’autre déjà…? Téléphoner !

80% des français ont un smartphone dans la poche. C’était 52% en 2014, et 17% en 2011, une incroyable croissance qui donne l’idée à certains de remplacer des gestes du quotidien grâce à notre mobile… comme par exemple payer ! Et si demain, le smartphone remplaçait le cash ?

Les français sont parmi les moins attachés au cash en Europe

En France, nous utilisons notre argent liquide pour régler des achats de faible montant, en moyenne à 7,5 euros contre 12,4 euros en zone euro. 68% des paiements chez les commerçants sont réalisés en espèces, à partir des données collectées en 2016 par la BCE dans 17 pays de la zone euro. « La France, compte parmi les pays -avec le Luxembourg (64%), la Belgique (63%), la Finlande (54%), l’Estonie (48%) et les Pays-Bas (45%)- où la part des espèces est la plus faible. ». Une bonne raison de croire qu’il est possible de faire disparaitre ce cash au profit d’un autre moyen de paiement.

Le client a généralement son téléphone dans sa main. Il n’a plus besoin de sortir sa carte bancaire pour payer : le paiement mobile va se développer car l’essayer, c’est l’adopter.

Aurore Gaspar

Directrice générale adjointe de Boursorama

Apple Pay, Samsung Pay, Google Pay ou Paylib

Les applications Apple Pay, Samsung Pay, Google Pay ou Paylib sont déjà disponibles et fonctionnelles, et on commence déjà à voir apparaitre des commerces qui autorisent leur utilisation en caisse.

Alors comment ça marche ?

Finalement c’est comme le « sans contact », il suffit d’approcher son smartphone près du terminal de paiement (TPE) et « Bip », c’est payé. Quand on sait que le paiement sans contact est d’ores et déjà le quotidien de millions de particuliers, avec 2 milliards de transactions de ce type en 2018 d’après le Groupement des cartes bancaires CB… et c’était 1,2 milliard en 2017. Il suffit maintenant de convaincre pour que les français adoptent le paiement mobile.

On change quand ?

Pas tout de suite, que les amoureux du cash se rassurent, ce n’est pas demain que nous verrons nos pièces et billets disparaitre… mais plutôt dans une dizaine d’années à en croire les estimations de La Banque de France.

Tous les terminaux de paiement dotés de la technologie sans contact peuvent être utilisés pour payer avec un mobile. Contrairement au paiement par carte sans contact, le paiement mobile n’est pas plafonné à 30 euros.

Loÿs Moulin

Directeur du développement du Groupement cartes bancaires CB