Quand Orange explique la 5G aux industriels

5g_orange

Quand Orange explique la 5G aux industriels

…Ça donne un exercice intéressant qui permet de concrétiser les applications qu’ils peuvent en attendre. Explications.

Un show pour démontrer l’instantanéité de la 5G

Belle démonstration des pouvoirs de la 5G faite par Stéphane Richard au Palais Brongniart le 18 avril dernier. Imaginez le patron d’Orange, dirigeant en direct live depuis son estrade, par de simples mouvements de la main (quand même équipée d’un capteur de mouvement) une webcam située au stade Vélodrome qui lui a permis d’interviewer Rudy Garcia lors d’une séance d’entrainement de l’équipe de l’OM ; le tout avec des effets de caméras (zoom, dezoom, travelling…). Powerful !

La 5G : Trois ruptures en Une pour la 5ème Génération

De fait, Orange était là pour rendre beaucoup plus concrètes aux yeux des industriels les promesses révolutionnaires de la 5G. Mais le président de l’opérateur a commencé par expliquer les 3 véritables ruptures technologiques qu’apporte à elle seule la 5G :

1 – L’instantanéité. La 5G nous plonge dans le temps réel avec des données transmises d’objets à objets dans la milliseconde

2 – La fin de la neutralité du Net. Vous vous souvenez ce combat où l’éthique commandait de servir aussi bien (en termes de débit) le boulanger de Lanvéoc-Poulmic que Netflix ? Terminé : les opérateurs pourront servir en premier les services les plus exigeants (par exemple les voitures autonomes lancées (sans conducteur ?) dans la smart-city, mais aussi « les chaines de production industrielles où la moindre interruption peut avoir des conséquences économiques très lourdes… ».

3 – Les économies d’énergie.  « La 5G va nous permettre d’absorber l’explosion des données tout en étant exemplaire en termes d’empreinte carbone », a expliqué Stéphane Richard.

3 témoins crédibles : Renault, la SNCF, Schneider

Toujours dans l’exercice de concrétisation, Orange a permis lors de cette journée de partager 3 témoignages :

  • Renault a parlé de ses avancées dans la voiture connectée et autonome,
  • Schneider a commenté ses usines intelligentes et leurs gains de productivité,
  • La SNCF a expliqué qu’elle pourrait mettre plus de trains circulant en même temps sur ses réseaux.

Mais alors, la 5G pour les industriels, concrètement, ça permet quoi par exemple ?

  • Quand vous avez des milliers de voitures prêtes à embouteiller une ville, la 5G permet de les interconnecter en instantané et de fluidifier le trafic,
  • Vous pouvez interconnecter les machines d’une même chaine de fabrication et optimiser les flux,
  • Vous avez accès à la commande précise, en temps réel et à distance de robots mobiles,
  • Vous pouvez utiliser la réalité augmentée pour guider à distance et avec précision des opérateurs de maintenance.

Certes, dit comme ça, c’est moins glamour que les promesses de la VR en matière de divertissement, mais économiquement, c’est autrement plus prometteur en recettes immédiates pour l’opérateur qui va devoir investir des fortunes dans ses équipements de réseaux. Ça valait bien un show à l’américaine au Palais Brongniart !

Après nous avoir mis l’eau à la bouche, on a parlé calendrier : courant 2020 pour les premiers développements industriels, fin 2021 début 2022 pour le grand public. Il est temps que les industriels français inscrivent massivement la 5G dans leurs investissements des prochaines années.



Retrouvez nous sur Instagram !

Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l’actualité mobile.

Vous êtes abonné à la newsletter !