Proche ou lointain : quelques nouvelles du futur (du business mobile)

Proche ou lointain : quelques nouvelles du futur (du business mobile)

Le futur vous est expliqué par @LesSmartAddicts.

Cicret story : l’histoire secrète d’un téléphone du futur ?

Quand on doit vendre des téléphones aujourd’hui, on redoute toujours les modèles qu’on nous annonce « à-venir » et qui risquent de vouloir faire attendre demain nos chers consommateurs.

Avec Cicret, pas de danger car ce serait plutôt le smartphone d’après-demain… Ou plutôt « bracephone » devrait-on dire…Car Cicret, c’est un bracelet qui projette sur votre bras l’image de l’écran de votre smartphone. Quand on regarde la video (ci-dessus) on se dit qu’il faudra avoir le bras long pour avoir l’un des premiers exemplaires, et le bras plat pour bien voir les images que Cicret projettera dessus. Encore que…la mode est bien aux écrans incurvés.

Pour le moment, ils en sont à lever encore des fonds (700.000 euros) pour fabriquer le premier prototype….Rendez-vous dans 1 an ?

Xiaomi numéro 1 mondial, et en Europe : c’est pour demain ?

Certains prédisent à ce constructeur de smartphone une place de leader mondial dans un futur proche ! Il est vrai qu’en 4 ans, la compagnie est devenue un poids lourd influent du secteur au niveau mondial : 5.5 milliards de dollars de CA rien que sur le 1er semestre 2014, une capitalisation boursière de 10 milliards, une place dans les 5 premiers fabricants mondiaux et un patron charismatique et visionnaire (Lei Jun) que l’on compare à John Chambers (Cisco) Masayoshi Son (Softbank) ou Larry Ellison (oracle).

Sa recette : vendre à moitié prix des smartphones aussi performants que la concurrence, en rognant sur les marges, en court-circuitant les intermédiaires de la distribution (vente directe en ligne et à travers des partenariats exclusifs) et en développant des volumes qui permettent de faire baisser les coûts de fabrication.

Xiaomi n’ira pas en Amérique avant trois ans ! On nous annonce son arrivée en Europe « pas avant 2016…Et ils cherchent des partenaires exclusifs de distribution dîtes-vous ?…

Plus proche de nous : rester connecté en vol, c’est pour quand ?

C’est depuis plusieurs années déjà aux Etats Unis sur des vols intérieurs, et en Europe aussi avec British Airways ou Lufthansa. Le Wifi s’est banalisé et notre chère compagnie nationale
Air France KLM est donc en retard.

C’est depuis le 29 mai 2013 pour les passagers de 2 BOEING 777 AIR France  pour des vols long courrier. L’avion, équipé d’un radôme sur le haut du fuselage qui recouvre l’antenne satellite du système de connexion Panasonic, offre une connexion qui s’interrompre de temps en temps pendant le vol, mais qui est assez fluide pour envoyer et recevoir e-mail et même pour consulter en streaming une caméra de surveillance. En revanche, pour télécharger un film, on reviendra. Le tout pour 20€ pour tout le vol, c’est du vol ?  On peut se le demander quand on sait que l’opérateur américain Gogo propose des forfaits à us$ 14 (10€) pour une journée entière de vol…

Théoriquement, ce sont les courts et moyens courriers qui devraient voir se développer le plus rapidement la pratique de la connexion en vol, car c’est sur ce type de vol que la demande est la plus forte : pas le temps de voir un film complet, et puis les temps de transports du quotidien sont maintenant vécus comme des temps de communication, quel que soit le moyen de transport.

En 2017…et en très haut débit, pour les vols commerciaux au-dessus de l’Europe…. Si on en croit la commande d’Inmarsat faite à Thales Alenia Space, d’un satellite de télécommunications à livrer pour fin 2016.

En 2025…pour 70% de la flotte mondiale, selon la prévision de Thalès.



Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l'actualité mobile.

Merci de vous être abonné(e) à la newsletter !