Paris Retail Week : Les tendances du E-commerce en 2018

Paris-retail-week-2018

Paris Retail Week : Les tendances du E-commerce en 2018

La Paris Retail Week a lieu en Septembre chaque année depuis 4 ans, pour vous présenter ce qui est à la pointe du commerce et du e-commerce. Cette année c’est les 10, 11 et 12 Septembre à la porte de Versailles et on vous conseille d’y aller, si vous voulez connaître en particulier les acteurs de la transformation digitale des entreprises du retail.

Pour annoncer l’événement (et faire monter l’envie), les organisateurs ont demandé à l’agence HAVAS de réaliser une étude sur les tendances 2018* qui agitent le monde du commerce. Découvrez les 5 tendances qui vont révolutionner le commerce de demain.

En synthèse, on nous annonce donc le SMART PHYGITAL

Il s’agit donc bien de concevoir magasins physiques et plateformes connectées comme parfaitement complémentaires (et non ennemis jurés) pour proposer au client un parcours client unique, où il peut bénéficier des avantages de l’un et de l’autre en même temps ou séparément.

Tendance 1 : du parcours d’achat au parcours de vie

On voit bien qu’en suivant les consommateurs dans leurs pérégrinations sur le web et dans les magasins sans jamais les perdre, les commerçants peuvent devenir des partenaires très proches, présents tout le temps, et il découle de cette réalité des opportunités et des exigences.

L’opportunité, c’est de devenir un partenaire de confiance au long cours, capable de capter une part toujours plus grande du pouvoir d’achat et de la fidélité de ses clients.

L’exigence, c’est de dépasser la relation commerciale, et d’être capable de proposer une vraie relation de proximité avec eux : les commerçants ne peuvent plus s’intéresser seulement à l’acte d’achat et au portefeuille de leurs clients, ils doivent proposer une relation construite aussi sur l’empathie, l’émotion, tout au long d’un parcours de vie. La proximité réelle, c’est non seulement avoir plus de magasins proches, plus petits (et de ce fait plus accueillants), mais être aussi capable de livrer à domicile en 24H00, et de développer une relation connectée personnalisée, qui permette de reconnaître un client quel que soit le point de contact qu’il choisit, et lui parler comme à quelqu’un d’unique…

Tendance 2 : l’avènement de l’âge conversationnel

La conversation a toujours été l’un des piliers du commerce. Ce qui est nouveau, c’est que nous pouvons parler à des objets qui nous comprennent de mieux en mieux grâce à l’intelligence artificielle, et qui peuvent donc nous simplifier la vie pour accéder à tout un tas de services (bots, enceintes connectées…).

Tendance 3 : du consumer care au healthy manufacturing

Les scandales sanitaires se multiplient et provoquent bien naturellement une méfiance et de nouvelles exigences de qualité et de transparence de la part du consommateur. Pas seulement dans l’alimentation humaine (et maintenant animale), mais aussi dans les cosmétiques, la santé, et d’une manière générale, tous les secteurs qui génèrent des emballages, font travailler (ou exploitent) du personnel dans des pays émergents, préservent (ou pillent) les ressources de la planète.

Les commerçants de demain devront aider leurs clients à mieux consommer.

Tendance 4 : Big data, safe data, sale date

La data, on y revient toujours, et les clients savent de mieux en mieux que leurs données personnelles ont une certaine valeur (81% des français se sentent espionnés par les marques !). Mais ils sont prêts à monnayer ces données avec des marques si elles leur proposent une vraie valeur ajoutée en échange.

Donc, la tendance est double :

– d’abord on sécurise ses données personnelles grâce aux nouvelles normes de protection de la vie privée,

– ensuite on les valorise quand on accepte de les partager avec les entreprises qui nous proposent des produits et services auxquels nous voulons avoir accès. Les valoriser, c’est finalement obtenir en échange quelque chose qui a vraiment de la valeur pour nous : cela peut être un service premium, des réductions substantielles, des privilèges auxquels nous sommes très sensibles…Finis les programmes de fidélité bidons, et les gains outranciers de ces compagnies mondiales multi-milliardaires qui ont abusé des données de leurs clients ces 10 dernières années, depuis l’avènement des smartphones et des réseaux sociaux.

Tendance 5 : le nouveau discount branché

Les nouvelles générations sont habituées à la gratuité du web, à « l’uberisation » des acteurs traditionnels via la technologie et les nouveaux usages du partage, à l’industrialisation de la personnalisation des objets de consommation qui permet d’avoir un produit unique de mode par exemple, à un prix de production de masse.  

« Obtenir beaucoup mieux pour beaucoup moins cher », tel est le nouveau standard auquel doivent se confronter les commerçants pour séduire ces nouveaux publics souvent désargentés mais capables de monnayer leur nouvelle influence via les réseaux sociaux…

Envie d’en savoir plus ? Abonnez-vous à notre newsletter si ce n’est pas encore le cas !:)

*4000 consommateurs de 18 ans et +, en France, en Chine et aux USA, ont répondu à 100 questions.



Retrouvez nous sur Instagram !

Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l’actualité mobile.

Vous êtes abonné à la newsletter !