La banque en ligne, la banque du futur

Banque en ligne

La banque en ligne, la banque du futur

@LesSmartAddicts ont enquêté sur le futur de la banque en ligne et il s’annonce radieux.

Il y a quelques semaines, nous vous parlions de la disparition du cash au profit du paiement par mobile ou encore de la crypto-monnaie de Facebook… aujourd’hui nous allons évoquer la banque en ligne qui va peut-être prendre la place de la banque classique un jour… mais pas tout de suite.

Comme le chantait Passi, les temps changent, et la banque aussi. En effet, la banque en ligne, 100% Internet, cartonne aujourd’hui… chose inimaginable dans les années 80 parce qu’Internet n’existait pas ! Mais depuis les années 2000 et l’apparition du web et du smartphone, la banque en ligne progresse et nous sommes aujourd’hui 2,6 millions en France à posséder un compte actif en ligne ! De plus les clients des banques en ligne en font désormais à 44% leur banque principale. 

Et les banques historiques dans tout ça ?

Les clients de banques en ligne ne sont tout de même pas prêts à abandonner leurs banques historiques ! 

Ils restent attachés à leurs banques traditionnelles physiques pour y gérer leurs comptes principaux, celui qui est utilisé pour recevoir les salaires ou pour réaliser leurs virements sauf que cette situation est en train d’évoluer.

L’Observatoire des Banques en lignes et néo-banques de l’institut CSA ont enquêté et 44% des clients qui détiennent un compte courant dans leur banque en ligne en viennent à faire de leur banque en ligne leur banque principale. Ce n’est pas tout, 76% jugent leur banque en ligne ou néo-banque équivalente voire meilleure que leur banque traditionnelle quant à la disponibilité de ses interlocuteurs. Et ce sont près de 8 clients sur 10 qui estiment que leur banque en ligne répond aussi voire plus rapidement à leurs demandes que leur banque traditionnelle. 

Que choisir ? 

Alors banque en ligne ou banque classique ? Ce n’est qu’une question de goût ! Les banques en ligne possèdent des tarifs et des frais bancaires réduits mais questionnent encore en termes de sécurité (quoi que d’énorme progrès aient été faits à ce sujet, ndlr). Et les banques classiques rassurent, l’aspect humain, peut-être moins bon marché mais il vous est possible de partager un café avec votre banquier pour bavarder à propos de projets immobiliers ou pour négocier des agios à la baisse.