Le danger des radiofréquences : réalité scientifique ou légende urbaine ?

telephone_radiofrequences_danger_dormir_smartphone

Le danger des radiofréquences : réalité scientifique ou légende urbaine ?

Nous, @LesSmartAddict, on aime nos téléphones portables. On les aime tellement qu’on dormirait bien avec en les glissant sous l’oreiller, mais est-ce vraiment une bonne idée…? On fait le point.

Ce que dit la science des radiofréquences

Le 14 décembre dernier, l’Etat de Californie (USA) a publié une étude via son ministère de la Santé afin de déterminer l’impact des radiofréquences (RF) sur notre organisme. Si les résultats ne permettent pas encore de prouver explicitement qu’elles en sont responsables, ces ondes qu’émettent en permanence nombre de nos outils du quotidien semblent bien être la cause de certains dysfonctionnements, tels qu’un dérèglement de l’oreille interne ou des troubles de la mémoire, voire même favoriser le développement de certaines tumeurs ou une baisse de la fertilité.

Les principaux concernés par les inquiétantes révélations de cette étude seraient nos chers bambins, pour qui l’exposition prolongée à des RF serait particulièrement dommageable. En effet, bien que la recherche se soit peu attardée sur ce cas, de nombreux psychologues ont tiré la sonnette d’alarme : troubles de l’attention, sommeil fragile et impact sur la santé mentale de l’enfant elle-même sont autant de risques liés à une exposition trop fréquente aux RF. Pour ces médecins, de tels troubles sont difficilement curables, voire irréversibles.

Comment s’en prémunir ?

Cette étude, si elle n’a donc pas permis de prouver efficacement l’existence des liens entre les RF et les différentes mutations de l’organisme, aura néanmoins permis la publication d’un guide pratique (en anglais) pour limiter son exposition aux RF des smartphones. Ce guide ne garantit pas de rester jeune et en bonne santé pour toujours, mais il dresse une liste des bons réflexes à adopter pour se prémunir au mieux des risques dont on vient de vous parler.

Parmi elles :

  • Préférer transporter votre smartphone dans un sac plutôt que dans la poche
  • S’éloigner de son smartphone lors de l’envoi ou de la réception de gros fichiers
  • Éviter de dormir avec son smartphone près du corps (ou bien en mode avion)

Bien loin de contester les résultats de cette étude, les constructeurs de smartphones cherchent tous à protéger au maximum leurs utilisateurs de ces ondes. La marque Apple elle-même a entrepris d’implémenter dans ses paramètres une liste similaire de conseils (ici pour l’iPhone 7).

Les radiofréquences, quésaco ?

Les téléphones portables dialoguent en permanence avec les antennes-relais alentour. Ils envoient et reçoivent des radiations électromagnétiques appelées « radiofréquences ». D’autres appareils émettent ce genre d’ondes, comme la télé, la radio ou les fours à micro-ondes.

Lorsqu’un signal est émis par le téléphone, il envoie des ondes dans toutes les directions (donc à travers le corps, s’il est suffisamment proche). Le wifi et le Bluetooth produisent également des ondes, mais de plus faible densité.

Bien qu’elles n’abîment pas l’ADN comme peuvent le faire les rayons-X ou les UV, les radiofréquences restent dans certains cas un danger potentiel pour la santé des plus jeunes enfants.

Et mon smartphone dans tout ça ?

La dangerosité des ondes émises par nos téléphones portables se mesure aujourd’hui encore à court terme, et il est difficile de prévoir l’impact qu’elles pourront avoir à plus long terme. Cependant, les études les plus récentes sur le sujet tendent à prouver que le risque de développer un cancer lié aux RF de nos smartphones serait en fait « minime ou inexistant ». Deux études, menées sur plus de 10 ans et considérées comme les plus abouties à ce jour, ont mis cette estimation en lumière, permettant de rassurer les plus sceptiques d’entre nous. En effet, si des outils puissants tels que les fours à micro-ondes peuvent facilement nous griller la cervelle (n’essayez pas), nos petits compagnons électroniques n’émettent pas suffisamment de RF pour représenter un réel danger.

Enfin, on peut se rassurer simplement en se disant que de nombreux acteurs de différents domaines (accessoires, vêtements…etc.) se creusent la tête en ce moment même pour inventer les technologies qui nous permettront de nous endormir un jour en bavant innocemment sur nos téléphones, sans risque pour notre cerveau. D’ici là, pas besoin de s’inquiéter outre mesure, tant qu’on ne se le scotche pas sur la tempe en permanence, le smartphone reste une menace bien dérisoire pour un être humain adulte.



Retrouvez nous sur Instagram !

Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l’actualité mobile.

Vous êtes abonné à la newsletter !