La 5G dans l’actu : 6G, ses concurrents, le cahier des charges des opérateurs…

La 5G dans l’actu : 6G, ses concurrents, le cahier des charges des opérateurs…

Régulièrement, les smartddicts vous parlent de ce qu’il faut absolument savoir sur la 5G pour être à la pointe de l’actu mobile.

AMAZON SIDEWALK, 6G : la 5G a déjà ses concurrents.

Dans le domaine de l’IOT (Internet Of Things), la concurrence est déjà très nombreuse, mais AMAZON vient de s’ajouter à la liste en lançant AMAZON SIDEWALK, un protocole de communication sans fil mieux que le Bluetooth et la WiFi (parce qu’il aurait une portée de 1,6 kms approx) et qui consomme moins d’énergie que la 5G.

D’une manière générale, dans le domaine de l’Internet des Objets, les acteurs sont nombreux, et sur les longues distances, on connait déjà LoRa ou Sigfox. Mais quand on connait la puissance d’AMAZON, et son intention d’en faire le principal protocole IOT du marché, on se dit qu’il vaut mieux suivre de près cette initiative dont le nom vient de sa principale application : SIDEWALK comme trottoir, parce que grâce à lui, vous pouvez commander depuis votre salon l’éclairage de votre jardin ou du trottoir devant chez vous.

Avec la 6G, on est plus dans les effets d’annonce : HUAWEI et SAMSUNG ont déjà pris la parole pour dire qu’ils avaient des centres de recherche qui planchaient sur le sujet depuis « quelques temps déjà ».

N’empêche que, l’objectif concret serait d’atteindre 1térabit/seconde (contre les 10 Gbits de la 5G), et de la déployer en 2030 (une nouvelle génération tous les 10 ans).

L’ARCEP s’alarme sur les exigences croissantes du gouvernement dans les enchères de la 5G

Le gouvernement avait promis d’être raisonnable, mais au fur et à mesure qu’on se rapproche de l’échéance, il semblerait que la tentation soit grande d’alourdir la barque : prix de réserve élevés (on parle de 3 à 4 milliards espérés par le gouvernement, bien que ce soit nettement moins que les 6 milliards soutirés aux opérateurs en Italie ou en Allemagne), obligations de couverture y compris en zone rurale.

Au final, cet argent, c’est le consommateur qui le paiera dans les prochains tarifs de la 5G. On n’augmente pas les impôts visibles, mais on travaille bien les invisibles.

Vers la paix de la 5G entre HUAWEI et les USA ?

En tout cas, le groupe chinois multiplie les annonces qui vont dans ce sens : HUAWEI a proposé de vendre ses précieuses technologies 5G à une entreprise américaine avec un double objectif pro américain : démontrer qu’il n’y a rien à craindre (une licence permet d’accéder à toute l’information), et permettre aux USA d’améliorer leur compétitivité.

En creux, ça veut quand même dire que les américains ne sont pas compétitifs. Espérons qu’ils ne soient pas susceptibles…
En attendant, HUAWEI continue d’avancer quand même, en lançant la production de ses premiers équipements 5G sans composants américains.

129 terminaux compatibles 5G en 2019

Il s’agit de terminaux grand public ou professionnels, parmi lesquels on trouve 41 smartphones (16 sont déjà commercialisés dont le 5G pliable (le Mate X) de HUAWEI), mais aussi des routeurs, des tvs, des drones, des ordinateurs.

Et plus anecdotique :

La 5G pourrait nuire aux prévisions Météo

Les météorologues tirent la sonnette d’alarme : déjà que leurs prévisions peuvent présenter un certain décalage avec la réalité qu’elles annoncent, il semblerait que les bandes de fréquence des ondes radio de la 5G (entre 24 et 27,5 GHz) empiètent sur celles (entre 23,6 et 24 GHz) qui permettent de détecter des phénomènes météorologiques (genre les molécules de vapeur d’eau…), et pourraient faire perdre 30% de précision aux scientifiques…On comprend qu’ils s’inquiètent.

La 5G pour les dingues de foot (source AFP)

La Bundesliga vient de tester une application 5G qui permettait de donner en temps réel les statistiques de chaque joueur sur le match en cours (possession de la balle, kms parcourus et vitesse de course, passes réussies ou ratées).

Bref que des trucs essentiels et qui vont mettre encore plus de pression sur les joueurs en question !