À quoi ressemble Internet en Corée du Nord ?

À quoi ressemble Internet en Corée du Nord ?

@LesSmartAddicts ont enquêté sur l’Internet dans le pays le plus fermé du monde, la Corée du Nord de Kim Jong-un.

La Corée du Nord a aujourd’hui à sa tête Kim Jong-un, 30 ans, le plus jeune dictateur en vie. Au pouvoir depuis la mort de son père en 2011, Kim Jong-un perpétue la tradition familiale (ça fait 104 ans que ça dure) pour quelques 25 millions de personnes. La Corée du Nord est donc aujourd’hui encore le pays le plus fermé du monde, et tout y est à peu près interdit… voici quelques exemples :
?? Impossible de posséder une voiture sauf pour les militaires et membres du gouvernement.
?? La bible et le porno peuvent vous amener à la peine capitale.
?? Interdiction de quitter le pays où de communiquer avec l’extérieur.
?? Les coupes de cheveux et les tenues vestimentaires sont rigoureusement réglementés.

Bref, dans ce pays joyeux, par un curieux hasard Internet existe… Alors, @LesSmartAddicts se sont demandé à quoi il pouvait bien ressembler. Ci-dessous quelques éléments de réponse qui en disent long.

Un Internet d’élite pour l’élite

En Corée du Nord,  les plus riches (comprenez les membres ou proches du gouvernement, ndlr) ont un accès à Internet quasi normal. Une étude menée pendant près de trois mois par Recorded Future nous apprend alors que l’élite nord-coréenne consomme le World Wide Web comme partout dans le monde : beaucoup de réseaux sociaux et pas mal de sites cochons. Pire encore, ils seraient très intéressés par l’opinion générale du reste du monde, comme l’indique le rapport.

« Les dirigeants nord-coréens ne sont pas déconnectés du monde et des conséquences de leurs actions. »

Vous avez dit « pervers » ?

28 sites et une connexion d’antan pour le reste

Pour les quelques 25 millions de nord-coréens restants, Internet est tout de suite moins frivole. il consiste en une sorte d’Intranet appelé Kwangmyong (qu’on peut traduire par « étoile brillante ») directement gérée par Pyongyang, qui propose seulement 28 sites web sous 9 noms de domaines. Au programme, beaucoup de propagande, les sites de compagnies locales, un peu de tourisme et quelques loisirs comme les résultats sportifs nationaux et des recettes de cuisine.

Pour rappel, la Corée du Nord a été classée « ennemi d’internet » par Reporters sans Frontières dès 2011.



Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l'actualité mobile.

Merci de vous être abonné(e) à la newsletter !