l’IFA 2017 : la course pour les montres et les bracelets connectés

ifa 2017 la tendance est aux montres et bracelets connectés

l’IFA 2017 : la course pour les montres et les bracelets connectés

Montres et bracelets connectés, objets connectés…quand vous revenez de l’IFA, vous comprenez que les fabricants n’ont jamais cessé d’y croire.

Peu importe les premiers tâtonnements, les attentes parfois déçues, les consommateurs dubitatifs, et le marché qui peine à démarrer… A Berlin, c’est un nouveau feu d’artifices auquel on a eu droit dans les allées !

Wearables : définitions

Les wearables représentent donc une famille d’objets connectés « que l’on peut porter sur soi ». Dans cette famille, les montres et les bracelets connectés représentent l’essentiel du marché, et les sneakers et autres vestes connectées ne sont là que pour faire l’attraction des médias toujours friands de nouveautés. Pour le reste, ces derniers sont anecdotiques et seuls les wearables qui se portent au poignet sont significatifs en termes de ventes. Et encore ! il faut faire la différence entre les bracelets connectés (82% du marché) dont les chiffres de vente ont vraiment décollé, et les montres connectées qui reste encore au sol, même si aujourd’hui, l’essentiel des fabricants produisent l’un et l’autre.
Dernière preuve en date : le mariage FITBIT-PEBBLE, où le leader (pourtant en difficulté) des bracelets (FITBIT) a racheté la start’up montante des montres connectées (PEBBLE).
Pourquoi le marché des montres peine-t-il à décoller ?
Les bracelets connectés se vendent bien car ils disposent « d’une valeur claire pour l’utilisateur, d’une sélection abondante d’appareils de multiples fabricants, et de prix abordables », alors que les montres connectées « ont encore du mal à trouver leur place sur le marché », explique un analyste d’IDC. Pourquoi ? Parce que le consommateur n’en percevait pas immédiatement l’intérêt. Il faut dire qu’elles ont mis du temps pour enfin intégrer un GPS (qui permet de courir sans son smartphone !), à proposer une autonomie pratique (3-4 jours), et à être étanches (le B-A-BA !). Et pour ceux qui s’y sont essayé, ils auront remarqué qu’elles ne sont pas si intelligentes que ça, puisqu’il faut tout leur expliquer : si on veut qu’elles comptent les calories, il faut leur décrire ce que l’on mange, et si on a décidé de (se) bouger, il faut leur dire si on marche ou si on court, ou si on est passé au vélo… En termes d’UX, on n’est pas encore au top !

Montres connectées : les acteurs en présence

SAMSUNG, APPLE, GARMIN, FOSSIL, FITBIT ils sont nombreux à participer à la course. Samsung a présenté à l’IFA sa nouvelle montre Gear Sport à côté du bracelet Gear Fit 2 Pro.
Pour Apple les ventes de l’APPLE WATCH aurait explosé : +59% au 1er trimestre 2017, avec 3,9 millions d’unités, ce qui ferait de la marque à la pomme le leader du marché.
Concernant Garmin, à côté de son bracelet VIVOSPORT, GARMIN décline sa gamme VIVO avec sa montre connectée VIVOACTIVE3 (une montre élégante pour les sportifs) et VIVOMOVE HR (montre à aiguille dont le fond est équipé d’un écran OLED discret puisqu’il est éteint par défaut. Ainsi les notifications ne s’affichent que si vous tournez le cadran…

FOSSIL s’impose comme spécialiste des montres connectées au services des marques de luxe qu’ils veulent s’afficher sur ce marché sans avoir à en maitriser la technologie. Dans sa panoplie, on retrouve DKNY, Marc Jacobs, Diesel, Emporio Armani, Michael Kors…Une « course pour la montre » passionnante à suivre, d’autant plus qu’elle est loin d’être terminée !



Retrouvez nous sur Instagram !

Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l’actualité mobile.

Vous êtes abonné à la newsletter !