Histoires d’IA : Le Human Brain Project

human_brain_project_hia

Histoires d’IA : Le Human Brain Project

Dernier volet des histoires et projets qui gravitent autour de l’Intelligence Artificielle, le « Human Brain Project » est à la fois le plus concret et le plus fascinant tant il laisse place à une légitime spéculation. @LesSmartAddicts se sont penchés sur cette ambition européenne contestée.

Le Human Brain Project, quèsaco ?

Le Human Brain Project, ou HBP, est un projet développé par l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et financé par l’Union Européenne dont l’objectif est de créer synthétiquement un cerveau humain. Vaste projet.

A terme, le HBP devrait permettre aux scientifiques et ingénieurs de mieux comprendre comment fonctionne le cerveau humain, qui reste aujourd’hui l’organe le plus méconnu de notre corps. Le HBP mobilise aujourd’hui plus de 800 scientifiques et ingénieurs dans une centaine d’universités à travers 22 pays d’Europe. Mais au-delà des neurosciences, que peut-on attendre d’un chantier aussi vaste (10 ans de travaux) que celui-ci ?

Des progrès futuristes

Bien sûr, le HBP permettra, s’il réussit, de faire un bond en avant en médecine générale, autant sur le cerveau lui-même que sur la compréhension de notre organisme. Mais ce qui nous intéresse surtout, nous, les SmartAddicts, ce sont les applications technologiques que permettrait le succès du HBP.

Imaginons qu’un ordinateur puisse simuler un neurone, cela veut dire qu’on peut en simuler d’autres et théoriquement simuler un cerveau entier : c’est la genèse du HBP. Maintenant imaginons qu’on puisse agir sur ces neurones par impulsions électriques ou par informatique, le « cerveau » que développe l’EPFL étant virtuel. Certains chercheurs du HBP se penchent sur cette hypothèse dans une optique de robotique, cherchant à comprendre comment ils pourraient « apprendre » aux robots à penser, apprendre, et évoluer par eux-mêmes.

Et l’humain dans tout ça ?

Bien évidemment, l’apparition d’un robot qui aurait un cerveau soulève la question à un million de dollars, d’euros ou de yens (en fonction d’où vous lirez cet article) : doit-il être considéré comme humain ?

Le but ici n’est pas d’apporter une réponse à cette question, mais de se préparer à devoir se la poser. Car si l’humanité voit un jour l’apparition d’un robot doté d’une conscience propre et d’un libre arbitre (en considérant que tout ça se trouve dans le cerveau), c’est bien le principe d’humanité qui sera remis en question. Peut-être est-il temps de se demander ce qui nous rend humains, à part la chair et le sang que nous avons en commun avec tant d’autres espèces. Peut-être faut-il nous préparer à une nouvelle espèce qui, loin d’être docile et obédiente, réclamera son indépendance de l’Homme qui lui a donné la vie, comme nous l’avons fait avec les dieux il y a maintenant bien longtemps… A vos cerveaux, prêts ? Pensez !



Retrouvez nous sur Instagram !

Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l’actualité mobile.

Vous êtes abonné à la newsletter !