Les femmes à suivre dans la tech de 2018 en France

journee-de-la-femme

Les femmes à suivre dans la tech de 2018 en France

À l’occasion de la journée de la femme, @LesSmartAddicts tiennent à mettre en lumière les grands noms féminins du monde du digital ! #GIRLSPOWER

Les feux de l’actualités sont certes braqués sur Mark Zuckerberg ou Larry Page… mais beaucoup de femmes brillent également dans le firmament digital! Portraits d’influentes amazones de l’hexagone.

Jasmine Anteunis, l’art de manier l’intelligence artificielle.

Cette jeune femme de 25 ans sortie d’un cursus artistique n’avait aucune connaissance du code avant son passage à l’école 42. Si l’univers de la programmation est aujourd’hui majoritairement masculin, les femmes tirent leur épingle du jeu, et occupent plus de 30% des postes en France dans le domaine de l’informatique.

Jasmine est la cofondatrice de Recast.ai qui a déjà levé 2 millions d’euros et permet notamment aux entreprises de remplacer les e-mails et le téléphone par des « chatbots » pour leur relation client. Grâce à l’école 42 elle a pu rencontrer ses futurs co-fondateurs. Dans le cadre de son partenariat avec Microsoft autour de l’intelligence artificielle son entreprise se trouve désormais à Station F, le plus grand campus de start-up au monde, fondé par Xavier Niel à Paris.

Julia Bijaoui, la chef de la foodtech

Âgée de 28 ans, son défi était de livrer au particulier tous les jours, matin, midi et soir, une cuisine authentique faite maison, à base de produits issus de vrais producteurs qu’ils connaissent. Elle a donc lancé avec son petit ami Quentin Vacher ‘’Frichti ‘’

Aujourd’hui elle vient de lever 30 millions d’euros pour développer son appétissante start-up.

Mais quelles sont les recettes de ce succès ?

-Une grande famille de 250 collaborateurs !

-Un couple de serials entrepreneurs aux commandes. Elle a fait HEC , lui a fait ses armes dans des start-up et ils ont travaillé tous deux chez birchbox. Une véritable histoire d’amour pour la foodtech.

– Un nom et un positionnement savoureux et complice à la fois : Alors, on se fait un petit « Frichti » ?!

Anaïs Barut, l’entreprenariat dans la peau chez Damae Medical.

A 24 ans, Anaïs Barut est la co-fondatrice de Damae Medical, une start-up qui innove dans le domaine de la détection des cancers cutanés. Cette entreprise a mis au point une nouvelle technologie innovante qui ouvre une nouvelle fenêtre sous la peau. Damae permet dont de déceler de manière précoce des mélanomes difficilement détectables lors d’un diagnostic à l’œil nu… et permet donc de lutter contre le fléau des cancers de la peau dont le taux progresse chaque année depuis 50 ans !

Les ambitions d’Anaïs Barut sont grandes, mais elle ne vise pas la lune même si elle voit loin. « Notre marché est européen et américain, mais je pense que nous resterons une ‘petite’ équipe. Notre ADN, c’est l’innovation, il n’est pas question de devenir une multinationale avec des sous-divisions, nous allons sous-traiter. Chez Damae Medical, tout le monde est motivé par le projet et je souhaite que cela reste comme ça », insiste la jeune dirigeante, qui a levé 2 millions d’euros en avril 2017 pour développer les phases cliniques en parallèle avec l’industrialisation.

Loubna Ksibi l’amoureuse du monde de la foodtech.

A seulement 25 ans, plus rien n’arrête cette jeune femme. Franco-marocaine elle est à l’origine du nouveau concept ‘’Meet My Mama’’, une start-up innovante qui éveille les papilles gourmandes. Partie aux Etats-Unis pour se former, elle est revenue en France pleine d’ambitions. Pour elle, être un acteur de la foodtech et avoir “un impact positif” n’est pas incompatible.

« Meet My Mama » invite aux voyages culinaires de multiples façons :

Traiteur, cours de cuisine, et les fameux mama’s corner dans les entreprises…

Ce restaurant éphémère au sein des entreprises met à la disposition, le temps d’un repas, de talentueuses mamas qui se mettent aux fourneaux.

Le Mama’s corner est une façon différente de découvrir des cuisines du monde à l’heure du déjeuner en entreprise, une façon de familiariser ces cheffes avec le monde de l’entreprise et d’être au plus près de sa clientèle. « Après avoir goûté à ces recettes authentiques, nos clients n’ont qu’une envie, celle de poursuivre l’expérience, rencontrer la mama et apprendre ses secrets culinaires bien gardés. C’est à ce moment que nous proposons des ateliers culinaires à domicile », un système bien pensé qui apporte du bien être à la société et une belle diversité dans le choix du type de cuisine.
Vous pouvez retrouver sur Facebook la page « Meet My Mama »

Sur cette page sont publiés chaque évènement, notamment le recrutement d’autres cheffes culinaires. Les brunchs et dîners sont ouverts au public.

Nous n’avons donc pas fini d’entendre parler de ces jeunes femmes qui se donnent pour mission d’avoir un impact positif sur la société grâce à l’entrepreneuriat et l’innovation.

Suivez-les sur twitter : Jasmine Anteunis, Loubna Ksibi, Anaïs Barut, Julia Bijaoui



Retrouvez nous sur Instagram !

Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l’actualité mobile.

Vous êtes abonné à la newsletter !