Comment travailler à l’autre bout du monde ?

Comment travailler à l’autre bout du monde ?

Toutes les clefs pour devenir un vrai « digital nomad », les astuces de ces hommes et femmes de bureau sans bureau, avec claquettes.

Il y a des gens dans ce monde qui travaillent en vacances toute l’année. Ce sont les digital nomads… eux qui, grâce aux avancées technologiques et à Internet, pratiquent leur métier depuis n’importe où dans le monde. Alors, évidemment, cela ne s’applique pas à tous les domaines, mais si votre travail consiste principalement à rester derrière un bureau toute la journée, il y a des chances que cela puisse vous concerner. Vous pourrez ainsi rêver d’une autre vie, une vie dont de plus en plus de blogueurs ou d’indépendants font leur réalité.

Voici les clefs de la réussite pour que votre expérience de nomadisme numérique soit un succès. Ils sont blogueurs ou travailleurs indépendants, ils travaillent loin de chez eux et ils témoignent pour @LesSmartAddicts.

Qui peut se lancer ?

« Est-ce que j’ai vraiment besoin d’un bureau pour travailler, est-ce que j’ai besoin d’être dans une ville en particulier ? … Il ne faut pas partir tête baissée. Avant de se lancer, il faut tester ton activité… Faut quand même être un peu safe, quand t’es free-lance, il y a des mois plus difficiles que d’autres. » – Bruno, blogueur réfléchi

La clé de la réussite ?

« Internet ! Sans internet il est difficile de pouvoir travailler comme au bureau. Alors il faut user de toutes les astuces : wifi dans les cafés, clef 3G, partage de connexion… » – Martín, bloggeur argentin connecté

Où poser ses valises ?

« On a commencé par l’Asie. C’était parfait parce qu’au début, on ne gagnait pas grand-chose mais comme ça coûtait rien… ça a limité les dépenses. Ici, en Afrique du Sud, la vie est plus chère mais maintenant on gagne plus, donc ça va. » – Geeske et Rutger, indépendants néerlandais exportés

Quelles sont les contraintes ?

« L’entrepreneur ne sait jamais à l’avance combien il va gagner. Il faut donc prévoir et mettre de côté. Concernant le travail, il faut aimer être seul, organisé et rester motivé. » – Julia, blogueuse suisse autosuffisante

Quel budget ?

« J’ai mis de côté avant de partir. Ça me permet d’avoir l’esprit plus tranquille. C’est dur de gagner assez d’argent pour vivre confortablement… Je suis partie avec 10 000 euros pour les débuts et fin de mois difficile, et 5 000 euros en cas d’urgence ! » Coline, indépendante belge prudente 

Peut-on partir en famille ?

« J’ai mis de côté avant de partir. Ça me permet d’avoir l’esprit plus tranquille. C’est dur de gagner assez d’argent pour vivre confortablement… Je suis partie avec 10 000 euros pour les débuts et fin de mois difficile, et 5 000 euros en cas d’urgence ! » Coline, indépendante belge prudente 



Retrouvez nous sur Instagram !

Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l’actualité mobile.

Vous êtes abonné à la newsletter !