5G : décollage (enfin) en 2020

Arrivée de la 5G

5G : décollage (enfin) en 2020

On connait le calendrier de la 5G pour la France : c’est pour maintenant, mais ce ne sera pas « tout, tout de suite »…

Les grandes étapes du décollage de la 5G en France

Maintenant que les 4 opérateurs se sont officiellement portés candidats, les choses sont entre les mains des autorités publiques :
-Dans quelques jours (autour du 15 mars), l’ARCEP va annoncer l’attribution des blocs de 50 MHz pour 350 Millions €, et l’on sait donc que les 4 opérateurs en auront au moins chacun 1.
Pour mémoire, il s’agit là d’attribuer des blocs sur la bande 3,4-3,8 GHz, dont on dit qu’elle est un très bon compromis « largeur de bande/possibilité de couverture ».
Ensuite, viendra la bande 26GHz qui permettra, elle, de développer les services à ultra haut-débit qui font fantasmer les technophiles.
-En Avril, vont se jouer les enchères pour l’attribution de 11 blocs de 10 MHz supplémentaires: c’est là où les opérateurs vont chercher à se différencier par l’acquisition d’un maximum de blocs, dans la limite d’un plafond de 100 MHz pour un seul et même opérateur. Les enchères commenceront à 70 millions €…on verra où elles s’arrêteront.
-Fin Avril, l’ARCEP délivrera les premières autorisations, et les opérateurs pourront commencer à vendre…des promesses, puisque que les réseaux ne seront pas encore installés
-Juillet : lancement du réseau dans plusieurs départements.
-Fin 2020, 5 à 10 villes seront effectivement couvertes en 5G
-2021 : déploiement d’un réseau national 5G….A voir.
-2022 : l’engagement est pris d’avoir déployé 3000 sites
-2024 : on devrait arriver à 8000 (dont 50% en zone de population peu dense). En 2025, les 2/3 de la population devraient être couverts
-2025-2030 : 100% de couverture du territoire…2030, c’est l’année annoncée pour le déploiement de la 6G…

D’abord une 4G améliorée

Histoire de calmer les ardeurs, l’ARCEP a annoncé que dans un 1er temps, la 5G ne serait qu’une 4G améliorée, car elle s’appuiera encore sur un cœur de réseau 4G. C’est ce qu’on appelle la phase « 5G non stand alone », qui permettra quand même un débit 10 fois supérieur et surtout d’éviter la saturation du réseau 4G qui était annoncée pour 2022…
C’est justement 2022 que les choses sérieuses devraient commencer, avec la 5G « stand alone », son cœur de réseau propre et le triplement (a minima) du nombre d’antennes qu’il nécessite, notamment au niveau des « small cells » qui vont se multiplier dans les mobiliers urbains…
C’est cette 5G là qui permettra l’interactivité en temps quasi-réel…, et qui suscite les premières interrogations quant à ses effets sur la santé et l’environnement. L’année prochaine, l’ANSES (l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) devrait rendre un rapport complet sur ce sujet.

Patience, patience. Encore beaucoup d’affaires à suivre

Tags:


Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l'actualité mobile.

Merci de vous être abonné(e) à la newsletter !