Confirmation des promesses du marché des lunettes avec l’arrivée d’Apple

apple_business

Confirmation des promesses du marché des lunettes avec l’arrivée d’Apple

Si Apple n’est plus le leader en innovation dans la tech depuis la disparition de Steve Jobs, on peut reconnaitre une chose : la marque sait encore y faire question business…

La diversification des ventes d’Apple

On a beaucoup parlé du ralentissement des ventes d’iPhones et annoncé dans la foulée le déclin de la marque à la pomme. Mais il ne faut pas sous-estimer la vision de Tim Cook, qui s’avère malgré tout, plus qu’un porte-flambeau de l’innovation comme son prédécesseur, un fin stratège business. Tim sait ainsi choisir les marchés porteurs sur lesquels Apple peut capitaliser sur ce qu’elle est : sa marque encore très valorisée, ses moyens financiers colossaux, son sens du design et son savoir-faire de fabricant de taille mondiale.

Sur chaque marché, Apple assume de ne pas arriver premier dans le calendrier, pourvu qu’elle continue à être sur la première marche du podium au classement de la rentabilité.

Le CA d’Apple sur T1 2019, en résumé :

Les smartphones représentent encore 60% de son CA (52 Milliards $ au 1er trimestre 2019 contre 61 en 2018 !). Mais toutes les autres activités progressent, au premier rang desquels :

  • Les services : on parle ici de iTunes, Apple Music, App Store, Apple Pay… etc. Près de 11 Milliards de dollars sur le trimestre ! À ce rythme-là, ils devraient dépasser les 40 milliards sur l’année d’une activité très rentable), et Tim Cook a annoncé à ses actionnaires qu’il prévoyait une croissance de 100% de ce marché…
  • Les wearables (écouteurs, montres…) qui progressent de 28%
  • Sans oublier les ordis, et les iPads qui progressent eux aussi respectivement de 8 et 15%

Les Lunettes AR d’Apple : prochain relai de croissance ?

Mais revenons aux wearables, marché sur lequel Apple a prouvé l’efficacité de sa marque, avec ses smartwatchs notamment, qui se sont taillé la part du lion sur le marché des montres connectées. Certes, le gâteau n’était pas colossal.

Ainsi, un lancement des Apple Glass serait prévu dès 2019, d’après l’analyste Ming-Chi Kuo (bien connu pour la fiabilité de ses prévisions sur la marque à la pomme, puisqu’il aurait ses informateurs directement sur les lignes d’assemblage chinoises de la compagnie de Cupertino).

C’est cohérent avec le discours de Tim Cook qui croit dur comme fer que la réalité augmentée va changer nos vies (il croit beaucoup moins à la VR qui n’a pas franchement la cote en ce moment) ; cohérent aussi avec le fait d’avoir déployé depuis 2017 le framework ARKit, qui permet aux développeurs de créer des applis AR pour IOS.

Un marché des lunettes AR avec de très nombreux acteurs

Enfin, cette arrivée annoncée pour fin 2019 est cohérente avec la « maturité » du marché, qui accueille déjà plus de 10 marques concurrentes, avec en particulier les modèles suivants, notés parmi les 10 meilleurs par le site Aniwaa :

  • EPSON MOVERIO BT-300 (849€)
  • EVERYSIGHT RAPTOR (649€)
  • GOOGLE GLASS ENTERPRISE EDITION (1550€)
  • KOPIN SOLOS (499$)
  • META 2 (1715€)
  • ODG R-7 (2750$)
  • TOSHIBA DYNAEDGE AR100 VIEWER (1899$)
  • VUZIX BLADE SMART GLASSES (1000$)
  • THIRDEYE GENX1 (1299$)

Liste à laquelle on peut rajouter Nreal Light, qui s’est lancé au dernier CES et annonce un partenariat avec Oppo.

Ça fait du monde, sur un marché B2B où les prix s’envolent, car les entreprises comprennent vite l’intérêt que peuvent avoir les lunettes AR pour améliorer la productivité de leurs équipes.

Les Smart Glasses d’Apple arrive

Il est important pour le business model de Tim Cook, d’arriver ni trop tôt, ni trop tard. C’est sans doute pour cela qu’Apple a avancé son calendrier de lancement, prévu initialement en 2020. On peut penser que le design sera l’un de ses atouts forts (le design, c’est toujours très important quand on parle de lunettes, mais sans oublier l’UX et l’interface), avec qui sait, peut-être quelques + tech dont Apple aurait encore le secret ?

A suivre.