Apple attaqué de toutes parts

apple

Apple attaqué de toutes parts

Décidément, entre les problèmes d’évasion fiscale qui ont fait la Une en Europe l’an dernier et maintenant les soupçons d’obsolescence programmée qui ciblent spécifiquement APPLE, on pourrait croire à une stratégie de déstabilisation mondiale de la marque à la pomme qui fait tellement de jaloux dans l’industrie de la tech !

Souvenez-vous : il y a quelques mois, la presse accueillait avec admiration les performances économiques de la marque qui engrangeait plus de 90% des bénéfices générés par la vente de smartphones dans le monde, tout comme elle saluait l’arrivée de l’Iphone 8 et l’Iphone X comme des événements mondiaux.

Aujourd’hui, l’heure est à la diffusion du doute qui génère la perte de confiance et touche au cœur de la stratégie de création de valeur de la compagnie de Tim Cook… : son image de marque ! Car ce qui justifie aujourd’hui pour l’essentiel la différence de prix entre les iPhone et ses concurrents n’est plus l’innovation technologique mais bien l’image de marque d’APPLE, autant désirée qu’une marque de luxe dans le monde entier.

Stratégie d’obsolescence programmée : où en est-on ?

D’abord, il faut savoir qu’APPLE a déjà fait l’objet d’une « class-action » en 2015 sur le même thème qui n’a pas abouti. Donc, cette histoire n’est pas un scoop pour l’entreprise de Cupertino. Ils ont déjà senti le vent du boulet, et on suppose qu’ils savent ce qu’ils font.

Pratique frauduleuse… ou pas ?

La stratégie d’obsolescence programmée a été spécifiquement identifiée comme une pratique frauduleuse en France, à la différence des USA où elle n’est pas considérée comme une pratique délictueuse. Du coup, l’angle d’attaque aux Etats-Unis serait plutôt de poursuivre la compagnie pour « tromperie ou fraude ».

Chronologie des faits :

1-La récente mobilisation a été déclenchée par une étude technique publiée en particulier courant décembre sur des sites spécialisés pour les GEEK. Ainsi, le spécialiste John Poole a soumis les smartphones de la marque à son outil de mesure GEEKBENCH pour remarquer « objectivement » les pertes de performances d’anciens iPhones, consécutives à des MAJ de l’IOS.

 

2Du coup, avant Noël, APPLE a reconnu brider volontairement certains modèles pour « gérer » un problème de batterie vieillissante qui risquait de provoquer l’arrêt brutal du smartphone et d’endommager ses composants électroniques :  « L’année passée, nous avons lancé une nouvelle fonction dédiée aux iPhone 6, 6s et SE, qui lisse les pics de courant électrique uniquement quand c’est nécessaire, pour empêcher le smartphone de s’éteindre inopinément. ».

 

3Le vent de révolte s’amplifie, et on parle maintenant de 8 plaintes distinctes rien qu’aux Etats Unis dont certaines pourraient s’agréger en class-actions…, sans parler d’une plainte enregistrée en Israël, ni de la démarche entamée en France le 27 décembre dernier par la redoutable association HOP (« Halte à l’Obsolescence Programmée ») selon laquelle l’explication avancée par APPLE ne serait pas recevable.

4

Pour accompagner ses excuses, APPLE vient de baisser drastiquement le prix de remplacement d’une batterie, de 79 à 29 dollars pour les iPhone 6 et autres smartphones plus récents, ce qui pointe encore mieux le problème posé : en fait, il suffirait de remplacer la batterie suspecte pour régler le problème, ce qu’APPLE a omis de dire. Autre oubli de la marque à la pomme : celui d’avoir procédé ainsi sans en informer ses clients. Beaucoup d’erreurs de communication que la firme a reconnues, et qu’elle devra bien expliquer pour éviter que tous ces faits soient interprétés comme les preuves d’une stratégie d’obsolescence programmée.

« En premier lieu, nous n’avons jamais fait, et jamais ne ferons quelque chose pour raccourcir intentionnellement la durée d’existence d’un produit Apple ou encore réduire la qualité de nos produits pour amener à en changer », affirme le porte-parole de la compagnie. On aurait de bonnes raisons de le croire, car ce serait un peu comme couper la branche sur laquelle on est assis, pour une entreprise qui mise tout sur la fiabilité technologique de ses produits. Mais ces messieurs de la communication et du service juridique vont avoir du travail dans les années qui viennent pour établir cette version comme la vérité admise par tous, face à la suspicion et la rumeur.

Encore un feuilleton à rebondissements passionnant que @LesSmartAddicts vont suivre de près !

Tags:


Retrouvez nous sur Instagram !

Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l’actualité mobile.

Vous êtes abonné à la newsletter !