Amazon Go vs Pointy : les 2 approches du petit commerce d’Amazon et de Google

Amazon et Google

Amazon Go vs Pointy : les 2 approches du petit commerce d’Amazon et de Google

L’affrontement entre Amazon et Google ne s’arrête pas et se prolonge même dans le domaine du retail…

AMAZON GO reprend son envol

Vous vous souvenez du lancement de ce 1er magasin sans passage en caisse qu’AMAZON avait ouvert en 2017 à SEATTLE…Un concept innovant, bourré de caméras, de serveurs et d’équipements réseau pour visualiser tout ce que les clients prennent dans les rayons et mettent dans leur caddie pour les leur facturer automatiquement en direct et en obtenir le paiement immédiat via leur smartphone.

Après avoir connu quelques vicissitudes (problèmes de bugs quand il y a plus de 20 personnes dans le magasin, ou quand un client ne remet pas le produit au bon endroit s’il ne souhaite plus l’acheter), il semble qu’AMAZON souhaite remettre son concept sur orbite, avec de nouvelles évolutions et de nouvelles perspectives.

1-depuis 2012, AMAZON a investi plus d’1 milliard de dollars dans ce programme, pour principalement mettre au point la technologie. Les dernières années de recherche ont été consacrées à répondre aux bugs tout en diminuant la valeur de l’investissement technologique de départ pour rendre le magasin profitable.

2-Aujourd’hui, AMAZON gère 21 points de vente AMAZON GO et le concept a été adapté à des magasin de plus petites tailles (150-200 m2), avec un assortiment de produits d’alimentation basiques mis en rayon, boissons fraiche, sandwichs, salades, des médicaments contre le rhume, des accessoires de smartphones…

3-Maintenant que le concept est au point technologiquement, AMAZON souhaite reprendre le plan initial et développer des magasins de 2500-3000 m2 environ. Mais il a été aussi adapté au format « pop-up store », mini boutiques à monter dans des malls ou bien de grandes enceintes sportives.

4-L’idée va même plus loin, jusqu’à proposer en licence la technologie à d’autres opérateurs de commerce comme ceux de concessions d’aéroport ou de chaines de cinéma.

En somme, tout reste encore ouvert en termes de business model, et AMAZON reste fidèle à sa tactique Test&Learn avant d’opérer le déploiement à la vitesse de l’éclair, une fois que la formule magique est trouvée. Car c’est plus que le seul marché du retail en épicerie (qui pèse déjà 900 milliards de dollars) qu’AMAZON veut attaquer, mais bien tout le retail en général, sure que son savoir-faire technologique lui donne un avantage stratégique pour se tailler partout la part du lion.

Cela dit, pour le moment, la réponse à la vraie question n’est pas encore trouvée. Comme l’explique Brendan Witcher, de Forrester Research : « la question n’est pas de savoir si AMAZON parviendra à mettre au point la technologie…ils y arriveront, mais plutôt « est-ce que le consommateur va apprécier et adopter cette nouvelle manière de faire ses courses ».

Google au service des petits commerçants avec Google My Business et Pointy

Pendant ce temps, Google vient petit à petit marcher sur les platebandes d’AMAZON : le e-commerce.

Après Google Shopping et ses partenariats avec les grandes enseignes comme CARREFOUR, AUCHAN, FNAC DARTY, Google cible depuis quelques temps un public stratégique, méprisé et menacé par AMAZON : les petits commerçants.

En complément de l’énorme effort que représente GOOGLE MY BUSINESS, qui propose déjà gratuitement un site web à ceux qui n’en ont pas, l’entreprise de MOUNTAIN VIEW vient d’acquérir POINTY, une société irlandaise qui offre (pour 700 dollars, quand même) au commerçant une solution automatisée qui permet de visualiser en ligne les produits qu’il a en stock…

Il suffit de connecter la « Pointy box » au scanner de code bar ou bien au système de gestion du Points de vente (POINTY est compatible avec plus de 100 solutions différentes), et les produits vont apparaitre en ligne, sans avoir à saisir de données…, tout en tenant compte de l’évolution des stocks. Si un produit est épuisé, POINTY le sait et modifie l’affichage sur le site…

Grâce au partenariat Google signé en 2018, les produits sont aussi référencés sur le moteur de recherche pour répondre efficacement aux demandes locales.

En 2020, et pour aller plus vite, Google a décidé de racheter POINTY !

Google allié des petits commerçants: une super idée, mais un projet titanesque….Cela dit, ils sont bien arrivés à créer Google Earth, Google Street View, Google Maps…Alors pourquoi pas ?
Encore un dossier à suivre !



Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l'actualité mobile.

Merci de vous être abonné(e) à la newsletter !