Huawei, la 5G, la carotte et le bâton

Huawei et la 5G

Huawei, la 5G, la carotte et le bâton

Décidemment, toute la 5G tourne autour de Huawei, leader mondial des smartphones 5G et fournisseur difficilement contournable pour le déploiement des réseaux…

HUAWEI leader mondial des smartphones 5G

Drôle de podium que celui des smartphones 5G, avec
-en numéro 1 HUAWEI, 37% de part de marché et 6,9 millions d’unités vendues
-en 2, SAMSUNG, tout juste derrière avec 36% de PDM et 6,7 Millions d’unités
-en 3, VIVO, 11% et 2 Millions d’unités

Et si on continue, on a juste derrière un autre chinois : XIAOMI, 1,2 millions d’unités.

Pour mémoire, la classement 2019 des smartphones (en général) met :
-en 1 SAMSUNG, 295 millions d’unités
-en 2 HUAWEI, 240 millions d’unités (+20% vs 2018)
-en 3 APPLE, 197 millions d’unités (vs 206 Millions en 2018. A noter qu’APPLE était encore à égalité avec HUAWEI il y a deux ans, et qu’il a décroché l’année dernière)

Certes le marché du smartphone 5G est encore marginal (18, 7 millions d’unité vs un marché de 1,4 milliard de terminaux vendus en 2019 dans le monde) mais en termes d’innovation, le leadership est en théorie un atout majeur…

Pour autant, selon STRATEGY ANALYTICS qui dévoile tous ces chiffres, APPLE devrait vite prendre 40% de part de marché (alors qu’elle n’a toujours pas lancé ses propres modèles) devant SAMSUNG et HUAWEI qui devrait garder 20% de part de marché chacun.

Les Américains veulent investir chez les fabricants européens

L’Europe ne s’est donc pas aligné sur l’oukase américain et a préféré définir une boite à outil faite de prudence et d’ambiguïté : on n’interdit pas HUAWEI, mais on recommande la plus grande prudence et de ne pas utiliser les équipements dans les zones sensibles.

Mais aux Etats Unis, on n’a pas renoncé pour autant à contrer l’influence mondiale de HUAWEI en Europe, et le procureur général William Barr (sorte de ministre de la justice américaine) a insisté lourdement dans une conférence récente (le 6 février dernier) pour que les puissances financières US investissent dans des alliances fortes avec les principaux concurrents du chinois que sont NOKIA et ERICSSON pour leur ouvrir ensuite le marché américain. Ça pourrait être tentant !

En France, la Chine applique la bonne vieille tactique de la carotte et du bâton

Les dernières prises de position du gouvernement français n’ont pas rassuré les chinois, loin s’en faut. Bien au contraire, on a senti dans les dernières communications officielles issues de l’ambassade chinoise une pointe d’irritation.

Concrètement, les « zones sensibles » interdites au constructeur pourraient représenter des dizaines de villes, des sites industriels complets comme ceux de l’aéronautique et pourquoi pas les aéroports, les sites de production d’énergie etc. etc. En somme, il pourrait s’agir de l’essentiel du marché.

Une deuxième disposition prise par l’Etat français prévoit de donner des autorisations d’utilisation de trois ans au lieu des huit ans prévus, histoire de pouvoir avancer tout en se laissant le temps de trouver ensuite des alternatives.

Le gouvernement chinois se dit « profondément choqué et inquiet », et menace donc de mesures de rétorsion sur l’aéronautique, l’aérospatiale et le nucléaire français, et même contre les compagnies NOKIA et ERICSSON sur son territoire.

De son côté, HUAWEI agite la carotte, avec l’annonce de la création d’une unité de fabrication de composants 4G et 5G en France, chargée de fournir des « parties-clés » de ces composants pour approvisionner l’ensemble du marché européen. Ça reste flou exprès, c’est de bonne guerre…

Autre annonce : l’ouverture d’un sixième centre de recherche fondamentale dans l’hexagone.

Il est vrai que FREE, SFR et BOUYGUES sont candidats pour utiliser les équipements du constructeur chinois et que le 1erministre chargé de donner ou pas son autorisation sera toujours sensible à des initiatives du chinois en faveur de l’emploi.

Il y a des décisions qui ne sont pas faciles à prendre. Affaire à suivre.



Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l'actualité mobile.

Merci de vous être abonné(e) à la newsletter !