Smartphones 5G : la fable revisitée du lièvre et de la tortue

tim_cook_apple_5G

Smartphones 5G : la fable revisitée du lièvre et de la tortue

On dirait un départ de course à pied en dessin animé, où l’on verrait tous les concurrents se disputer bruyamment la première place, pendant qu’au fond, encore dans les stands, la star de la course est en peignoir, en train de se concentrer…

La star de la course à la 5G, c’est bien-entendu Apple, et les autres s’appellent :

  • Pour les plus pressés, Xiaomi, OnePlus, OPPO et Vivo, dont certains présentaient déjà ces jours-ci en Chine leurs modèles 5G en Chine, au « China Mobile Global Partner de Guanzhou »
  • En 2ème rideau Huawei et Samsung qui se sont positionnés dans le courant de l’année 2019.

Mais attention ! le lancement d’un téléphone 5G se déroule en 3 temps

  • 1er temps donc : vous dites que votre smartphone est prêt technologiquement parlant, et vous le mettez en démonstration. En Chine, Xiaomi vient de présenter par exemple son MI MIX 3 équipé d’une puce Snapdragon 855 (comme tous ses concurrents pressés, sauf Huawei qui développe ses propres puces !) ainsi que du modem X50 5G de Qualcomm.
  • 2ème temps : la mise à disposition du public. A cette étape, vous savez lancer de grosses productions, mais…. vous attendez que des opérateurs vous proposent un lancement commercial (précédé des tests techniques de rigueur sur les réseaux déjà installés) dans un ou plusieurs pays. Et c’est là que le bât commence à blesser, et le calendrier à se ralentir. Parce que les réseaux 5G ne sont pas prêts de se développer massivement (en France, le calendrier de déploiement et l’attribution des fréquences doit s’étaler jusqu’en Mars 2020…). Ainsi, on sait que les premiers marchés de smartphones 5G seront des marchés de niche, des petites séries orientées « early adopters » vivant dans des grandes villes équipées en avant-première, avec des smartphones coutant 200 à 300 dollars plus cher (du moins, c’est ce qu’annonce One Plus). One Plus justement, vient d’annoncer une première commercialisation au Royaume Uni avec l’opérateur EE au 1er semestre 2019 et qu’il sera de ce fait le 1er fabricant 5G lancé en Europe. Samsung annonce son modèle 5G pour l’été 2019…
  • 3ème temps : le développement massif grand public. Celui-ci ne sera possible que quand les réseaux sont suffisamment développés, à commencer par les pays occidentaux développés mais aussi la Chine qui ne sera pas la dernière de la course.

Et là, on est bien en 2020, au mieux.

Apple et la course de lenteur

2020, c’est justement l’année à laquelle « au plus tôt » la marque à la pomme compte lancer son Iphone 5G. Ne croyez surtout pas que c’est parce que Apple n’arrive plus jamais premier dans la course aux dernières innovations. Non, c’est vraiment une question de politique et de stratégie. Déjà pour la 4G, Apple avait ostensiblement tardé.

Pourquoi donc s’engager si lentement ?

Dans un secteur High Tech où la prime au leader vaut très cher, et sur un marché de niche identifié « early adopter », Apple a une place à défendre… Et pourtant Apple prend son temps, et ceci pour deux raisons principales :

  • Elle attend que le marché puisse se développer avec des infrastructures réseaux suffisantes, afin de produire massivement tout en générant les marges colossales dont elle a l’habitude.
  • La 5G génère de nouveaux défis technologiques, en particulier dans le domaine de l’alimentation et dans la conception de certains périphériques. Et là, pas question d’arriver sur le marché avec une offre qui n’ait pas la fiabilité Apple.

En somme, Apple invite ses clients/fans à patienter tranquillement pour la 5G : pour le moment, celle-ci n’est pas digne d’être intégrée à l’iPhone. Ce n’est pas grave, la marque à la pomme en a déjà vu d’autres, des vertes et des pas mûres…



Retrouvez nous sur Instagram !

Suivez le mouton.

@LesSmartAddicts vous informent
chaque semaine sur le meilleur de l’actualité mobile.

Vous êtes abonné à la newsletter !